Le musée de la porcelaine Adrien Dubouché à Limoges à Limoges

Le sublime musée de la porcelaine Adrien Dubouché à Limoges se trouve dans la ville de Limoges, département Haute-Vienne.

Nom d’usage (si applicable) : Musée national Adrien Dubouché. Musée Adrien Dubouché.

Domaines thématiques : que voir au musée de la porcelaine Adrien Dubouché à Limoges à Limoges ?

Le musée de la porcelaine Adrien Dubouché à Limoges traite de la/des thématique(s) suivante(s)

Antiquités étrangères : Grecques et romaines, Orientales;Archéologie nationale : Protohistoire, Médiéval, Moderne;Arts décoratifs : Céramique;Fonds ancien d imprimés;Sciences et techniques : Industrie (porcelainière). Poterie gréco-romaine et médiévale. Faïences de Nevers, Rouen, Lunéville, Moustiers et Marseille. Porcelaines « Bleu et Blanc » et monochromes. Collection Gasnault de « Famille verte » et de  » Famille rose ». Porcelaines orientales (Japon, Perse). Grès. Verre..

Les artistes représentés : Manufacture de Vincennes, manufacture de Sèvres, manufacture de Meissen, manufacture de la Reine, manufacture du comte d’Artois, manufacture Veuve Perrin, manufacture Leboeuf et Millet, manufacture Michel et Valin, manufacture Ardant, manufacture Pouyat, manufacture Haviland, manufacture GDA, manufacture Raynaud.

La Société royale d’agriculture, de science et d’art de Limoges a constitué le fonds des collections du musée, créé par arrêt préfectoral en 1845. Un de ses adhérents, Adrien Dubouché, philanthrope, accepte en 1865 de prendre la direction du musée. Dès 1866, il fait don de 400 objets au musée. En 1868, il crée une école d’art qu’il installe dans le même bâtiment que celui du musée, afin que les collections servent de source d’inspiration pour les artistes. Lors de l’Exposition universelle de Paris, en 1878, Adrien Dubouché est membre du jury pour la section céramique. Il est alors reconnu comme “l’homme de France, et peut-être du monde, le plus compétent en la matière”. A la mort de son ami Albert Jacquemart, spécialiste de la céramique orientale, il rachète sa collection constituée de près de 600 pièces et en fait don au musée. Pour le remercier de son geste généreux, le conseil d’Etat, sur la demande de la ville de Limoges, décide que le musée portera son nom. En 1880, c’est la collection de Paul Gasnault, conservateur du musée des arts décoratifs de Paris, qu’il rachète pour le musée. Ses dons s’élèvent à plus de 4.000 objets. En 1881, à la mort d’Adrien Dubouché, le musée et l’école ont atteint une telle ampleur qu’à la demande de la ville une loi transforme les deux institutions en établissements nationaux et décide la construction d’un nouveau bâtiment. Le musée conserve aujourd’hui plus de 18.000 œuvres dont 5.000 sont exposées.

Le bâtiment initial est construit entre 1896 et 1900 par Mayeux. La façade est décorée de plaques de porcelaine des noms des six personnages représentatifs de l’histoire de la région. A l’intérieur, le sol en mosaïque est de Guibert Martin, les peintures murales sont de Rouillard et les vitraux historiés de Delon. En 2003, le ministère de la Culture lance un concours international pour la rénovation du musée, remporté par l’architecte viennois Boris Podrecca. Son projet – créer une extension contemporaine inscrite entre deux bâtiments existants – préserve le caractère historique des lieux, tout en dotant le musée d’une entrée différente et d’un espace d’accueil lumineux pour desservir les espaces d’exposition permanente. Imaginée comme une piazza italienne, l’esplanade située devant la nouvelle façade en verre et porcelaine du musée accueille une œuvre de Haguiko et Jean-Pierre Viot – “Une Suite” – réalisée dans le cadre du 1 % artistique. L’aménagement des salles d’exposition permanente est confiée à l’architecte-scénographe Zette Cazalas. Enfin, l’atelier ter Bekke & Behage conçoit une typographie en porcelaine de Limoges qui rythme l’ensemble du parcours et porte en filigrane la notion de musée de la porcelaine. Le projet proposé par l’atelier ter Bekke & Behage renouvelle ainsi fortement l’image de l’établissement tout en s’inscrivant dans le contexte industriel propre à Limoges. Désormais, la porcelaine n’est plus seulement présente derrière les vitrines, mais également entre chacune d’elles, donnant toute sa cohésion au “nouveau musée céramique” de Limoges. L’utilisation de la porcelaine permet enfin aux visiteurs de prendre conscience du caractère résolument contemporain de cette matière et assure une présence forte et unique dans le musée. Le musée rénové est inauguré le 28 juin 2012.

Personnage(s) phare(s) lié(s) au musée : Adrien Dubouché (1818 – 1881).

Informations pratiques

  • 🚗 Pour y aller : 8 place Winston Churchill / Ville : Limoges / Code postal : 87000 / Région : Nouvelle-Aquitaine
  • 📞Numéro : 05 55 33 08 50
  • Prix et heures d’ouvertures à retrouver sur le site du musée
  • 🌐Site web du musée : www.musee-adriendubouche.fr/

Vidéo intéressante :

Les bénéfices de fréquenter un musée sont divers et étoffés. Les musées sont des lieux qui offrent une expérience pédagogique, agréable, inspirante, apaisante, communautaire et de préservation. En visitant un musée, vous pouvez apprendre de manière immersif sur des sujets tels que l’histoire, l’art, les arts et les sciences.

Les expositions présentées peuvent enrichir vos horizons et approfondir davantage votre compréhension de thématiques particulières. Les musées sont également conçus pour offrir une cadre paisible et relaxante, ce qui peut aider à apaiser le stress et l’anxiété. Ils peuvent stimuler votre créativité et votre imagination, et offrir une chance de faire la connaissance de de nouvelles individus partageant les mêmes centres d’intérêt que vous. Les musées sont également importants pour la sauvegarde et la conservation du héritage culturel et historique.

Dans l’ensemble, fréquenter un musée est une expérience enrichissante qui peut offrir de divers avantages et point de vue uniques.