Le musée Nissim de Camondo (Union centrale des arts décoratifs) à Paris

Le riche musée Nissim de Camondo (Union centrale des arts décoratifs) est localisé dans la commune de Paris, département Paris.

Nom d’usage (si applicable) : N/A

Domaines thématiques : quoi admirer au musée Nissim de Camondo (Union centrale des arts décoratifs) à Paris ?

Le musée Nissim de Camondo (Union centrale des arts décoratifs) traite de la/des thématique(s) suivante(s)

Arts décoratifs : Mobilier, Orfèvrerie, Textiles, Autre(s), (Porcelaines.);Beaux-Arts : Dessin, Peinture, Sculpture. Exceptionnelles œuvres d’art décoratif français de la fin du XVIIIe siècle : – mobilier d’ébénisterie (M. Carlin, J.-H. Riesener, J.-F. Leleu, R. Vandercruse, A. Weisweiler, C. Topino) ; – mobilier de menuiserie (J.-B.-C. Sené, J.-B. Boulard, G. Jacob) ; – services à thé café de porcelaine de Meissen ; – services « aux oiseaux Buffon » de porcelaine de Sèvres ; – objets d’art ; – bronzes d’ameublement ; – orfèvrerie (R.-J. Auguste; J.-N. Roettiers) ; – tapis (Savonnerie, Aubusson) et tapisseries (Gobelins, Aubusson) ; – sculptures (Clodion, J.-A. Houdon) ; – peintures (E.-L. Vigée-Lebrun, J.-B. Oudry, F. Guardi). Les tissus ont été retissés à l’identique, les meubles, tableaux et objets restaurés..

Les artistes représentés : J.-B Huet. J.-B. Sené. Carlin. J.-F. Oeben. Sené. Weisweiler. Jacob. Vandercruse dit Lacroix. Germain. Roettiers. Oudry. Houdon.

En 1924, le comte Moïse de Camondo lègue à l’Etat son hôtel et ses collections, afin d’en faire un musée qui porte le nom de son fils, mort au combat en 1917, et honore la mémoire du défunt. Dans son testament, le collectionneur désigne le musée des Arts décoratifs (Union centrale des Arts décoratifs) comme son légataire universel. Il précise qu’il s’est attaché à « la reconstitution d’une demeure artistique du 18e siècle » et assortit son legs de clauses restrictives : interdiction de déplacer les œuvres, sauf au sein d’une même salle, impossibilité d’enrichir la collection XVIIIe siècle, à l’exception des livres de la bibliothèque, interdiction de prêter des œuvres à des expositions en France ou à l’étranger (codicille, 1932).

Hôtel librement inspiré du petit Trianon, construit en bordure du parc Monceau entre 1911 et 1914 par l’architecte René Sergent, pour le comte Moïse de Camondo (1860-1935), éminent collectionneur d’art décoratif français du XVIIIe siècle.

Personnage(s) phare(s) lié(s) au musée : Moïse de Camondo (1860-1935), Nissim de Camondo (1892 – 1917), Béatrice de Camondo (1894 – 1945).

Informations pratiques

  • 🚙 Adresse du musée : 63, rue de Monceau / Ville : Paris / Code postal : 75008 / Région : Île-de-France
  • 📞Numéro : 01 53 89 06 50 ou 06 40 (boîte vocale)
  • Prix et heures d’ouvertures à retrouver sur la page officielle du musée
  • Page web : madparis.fr/francais/musees/musee-nissim-de-camondo/

Vidéo relative :

Les bénéfices de visiter un musée sont divers et pluriels. Les musées sont des espaces qui offrent une expérience pédagogique, agréable, inspirante, calmante, conviviale et de sauvegarde. En fréquentant un musée, vous pouvez acquérir des connaissances de manière immersif sur des sujets tels que le passé, la culture, les arts plastiques et les sciences.

Les présentations peuvent approfondir vos horizons et approfondir votre compréhension de domaines précis. Les musées sont également conçus pour offrir une ambiance paisible et relaxante, ce qui peut aider à apaiser le stress et l’anxiété. Ils peuvent inspirer votre créativité et votre imagination, et offrir une occasion de croiser de nouvelles individus partageant les mêmes centres d’intérêt que vous. Les musées sont également importants pour la préservation et la sauvegarde du héritage culturel et historique.

Dans l’ensemble, visiter un musée est une chance enrichissante qui peut offrir de divers avantages et nouvelles opportunités uniques.